L’origine d’un mystérieux signal identifié par des scientifiques

Un mystérieux signal radio, provenant des confins de l’espace et découvert en 2007, vient d’être identifié par des scientifiques En 2007, des astronomes ont identifié de forts signaux radios...
Une vue d'artiste du signal provenant de FRB 121102. Crédits image: Danielle Futselaar

Un mystérieux signal radio, provenant des confins de l’espace et découvert en 2007, vient d’être identifié par des scientifiques

En 2007, des astronomes ont identifié de forts signaux radios provenant d’une galaxie lointaine. Très lointaine. Ces signaux venus de l’espace étaient alors un véritable mystère. Mais bonne nouvelles, les scientifiques sont enfin parvenus à identifier l’origine de ces ondes radio. Elles proviennent d’une galaxie naine, située à 2,5 milliards d’années de notre planète.

Un signal envoyé depuis le fin fond de l’espace

Une image en lumière visible de la galaxie hôte du FRB 121102. Gemini Observatory/AURA

« Cette découverte ouvre vraiment les portes d’une nouvelle ère de la science et de l’exploration. » A expliqué le professeur Sarah Burke-Spolaor lors de la réunion de l’Union américaine d’astronomie, mercredi 4 janvier, au Texas (États-Unis). Elle est l’une des astronomes en charge de ce projet. Rassurant ? Ou réconfortant ? Quoi qu’il arrive, cela va donner un coup de boost aux recherches de la vie dans l’espace.

Ces signaux, appelés FRB, sont très rares et ne durent que quelques millisecondes. Ils sont donc rapide, mais suffisamment puissants pour être détectés puisque Mashable explique qu’ils émettent « autant d’énergie que 500 millions de soleils ». Repérés par des astronomes pour la première fois en 2007, leur origine était une véritable énigme. La coupable serait FRB 121102, une étoile à neutrons (un corps céleste issu de l’effondrement d’une étoile massive). Celle-ci est située dans une galaxie naine, à 2,5 milliards d’années de la Terre.

Un signal qui se répète D’après les estimations des astronomes, les FRB sont plus fréquents qu’on ne le pense : il en apparaitrait quelque part dans le ciel environ toutes les 10 secondes. Mais ces signaux étant fugaces, ils sont extrêmement difficiles à détecter et étudier. Pour qu’un télescope en repère un, il faut qu’il observe déjà la bonne région au bon moment. D’où l’intérêt du FRB 121102. Ce signal a été repéré pour la première fois en novembre 2012 par des astronomes de l’Observatoire Arecibo à Porto Rico. Or, il présente le caractère unique de se répéter : le même télescope l’a également repéré en 2014. Pour en savoir plus, les scientifiques ont donc mené une nouvelle étude en utilisant cette fois-ci le réseau de radiotélescopes Very Large Array (VLA) situé au Nouveau-Mexique. Au total, le VLA a cumulé en 2016 83 heures d’observation qui ont permis de détecter le FRB à neuf reprises, la première fois en août 2016. « Pendant un bon moment, nous n’avons rien obtenu puis il y a eu une une série de sursauts qui nous a donné tout ce dont nous avions besoin », a déclaré dans un communiqué Casey Law de l’Université de Californie à Berkeley.

La source des signaux radios est très « étrange »

Toutefois, la source des FRB est très mystérieuse pour les astronomes. « La galaxie d’où proviennent ces signaux est toute petite… C’est très étrange », a expliqué l’astronome Shriharsh Tendulkar au journal scientifique Nature. En effet une si petite galaxie, perdue au fin fond de l’espace, a « peu de chance de contenir suffisamment d’étoiles capables d’émettre un signal aussi fort. »

Categories
Mystère
La rédaction

ZONE-UFO publie des news depuis 2009 ( libre et indépendant ) ce site n'a pas a promouvoir la croyance, ou l'incroyance son but est sérieux l’objectif est de présenter au grand public des informations est des faits sur le phénomène OVNI et d'autres événement d'actualité qui peuvent être ignorés, niés ou non couverts par les médias traditionnels.
Il n'y a pour le moment aucun commentaire sur cet article.

Réagir à cet article:

*

*

Articles similaires